Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pèlerinage des familles à l'île Madame

à la rencontre du bienheureux Jacques Lombardie et des prêtres martyrs des Pontons de Rochefort

"Jacques Lombardie né en 1737 à Limoges, curé de Saint-Hilaire-Foissac, en Corrèze, qui en 1780, avait succédé à son frère Pierre à la tête de cette paroisse relevant, à l'époque, du diocèse de Limoges.

 

A la Révolution, ayant refusé de prêter le serment à la Constitution Civile du Clergé, il fut arrêté comme réfractaire à la loi et fut transféré, comme beaucoup de ses confrères, à l'Ile d'Aix, pour être déporté en Guyane. Le Blocus continental des ports et côtes françaises établi par la marine anglaise contrecarra cette orientation punitive. II fut alors enfermé, avec d'autres compagnons ecclésiastiques, dans les cales d'un navire d'emprisonnement.

Le chanoine Poulbrière, dans son dictionnaire des paroisses du diocèse de Tulle (Tome III, notice sur Saint-Hilaire-Foissac), rend compte de son témoignage de fidélité au Christ dans les termes suivants :

"A bord du vaisseau Les deux Associés, il souffrit des maux sans nombre et y mourut le 22 juillet 1794, âgé de 57 ans, très manifestement à défaut de remèdes et n'ayant plus que la peau et les os.

'Vrai saint, toujours souriant quoique exténué', affirme la relation de Labiche de Reignefort, un de ses confrères témoin et participant de son martyre '."

Béatifié le 1er octobre 1995 par Jean-Paul II.

 

Croix sculptée par les prêtres déportés

Inscriptions avant le 4 avril 2018

Télécharger le bulletin d'inscription

 

 

Croix des galets sur l'île Madame