Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Qui peut organiser un pèlerinage ?

Les paroisses, services ou mouvements diocésains n’ont pas la capacité juridique d’organiser par eux-mêmes des pèlerinages : il convient donc que tout projet soit élaboré et réalisé en lien avec la direction diocésaine des pèlerinages.

Le service diocésain des pèlerinages, comme son nom l’indique, est au service de ceux qui veulent partir en pèlerinage : diocésains, paroisses et différents secteurs de la pastorale : jeunes, catéchèse, santé, formation…

Interlocuteur et coordinateur 

Chaque année, il propose un certain nombre de pèlerinages aux diocésains ; mais il est aussi l’interlocuteur et le coordinateur de tous ceux qui envisagent de le faire : paroisses, services diocésains, associations non habilitées. Il doit donc participer aux projets, à leur élaboration et à leur réalisation, en apportant le soutien technique et pastoral qui lui est propre.

Tout projet doit être élaboré en lien avec la direction diocésaine des pèlerinages

En effet, aux termes de la loi de 1992, repris dans le Code du tourisme et comme indiqué dans la charte des pèlerinages, les paroisses, services ou mouvements diocésains n’ont pas la capacité juridique d’organiser par eux-mêmes des pèlerinages : il convient donc que tout projet soit élaboré et réalisé en lien avec la direction diocésaine des pèlerinages, seul service reconnu officiellement comme support de l’agrément d’organisation de voyage pour les associations diocésaines.

Bénéficier de la protection des assurances du diocèse

Une paroisse ou un service diocésain qui organiserait un pèlerinage sans le support légal du service diocésain des pèlerinages, ou d’une agence de voyage, ne pourrait bénéficier de la protection d’aucune des assurances du diocèse ou  de cette agence, et porterait seul une lourde responsabilité civile et pénale en cas de dommages aux biens ou aux personnes.

Communiquer les dates en avance

Pour éviter que divers projets ne se retrouvent en concurrence malheureuse auprès du même public diocésain, il est important d’en communiquer les dates et les destinations au plus tôt au Service diocésain des pèlerinages, que l’on compte partir avec lui, ou avec une agence de pèlerinage :

  • au moins un an à l’avance pour les destinations à l’étranger,
  • et au moins six mois à l’avance pour les destinations métropolitaines.