Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pentecôte hier, Pentecôte aujourd'hui !

Le 3e trimestre, de dimanche en dimanche, l’évêque célèbre le sacrement de la Confirmation dans diverses paroisses du diocèse. Le dimanche de Pentecôte, à la Cathédrale, je donnerai ce sacrement à une dizaine d’adultes.

Ces confirmations sont une de mes grandes joies d’évêque ! Elle sont précédées par les lettres que m’écrivent les confirmands. Dans ces courriers, ils me partagent quelque chose de leur vie, de leurs joies et parfois aussi de leurs difficultés et même de leurs souffrances ; ils me parlent de leur foi, du désir qu’ils ont de poser un acte libre en demandant à être confirmés ; certains expriment leur attente que l’Esprit Saint qu’ils vont recevoir puisse faire d’eux des témoins de l’Evangile en renforçant leur foi et leur courage apostolique. Et chaque lettre est ainsi pour moi une occasion d’action de grâce dans ma prière quotidienne.

 

En lisant chacune de ses lettres – auxquelles j’ai à cœur de répondre – je ne peux m’empêcher de penser au Livre des Actes des Apôtres. C’est un écrit du Nouveau Testament que j’affectionne particulièrement et qui me parle toujours autant, comme si je le lisais pour la première fois. A chaque page, on y voit l’Esprit Saint à l’œuvre dans le cœur des Apôtres et surtout aussi dans le cœur de ceux auxquels ils annoncent l’Evangile, précédant même leur prédication. J’aimerais que ce livre s’intitule Les Actes de l’Esprit Saint, tant il est vrai qu’il en est le principal protagoniste. Quand on songe aux épreuves de toutes sortes que rencontrent les Messagers de l’Evangile, on comprend vite que, sans l’action de l’Esprit Saint, ils n’auraient rien pu faire !

Je rends grâce au Seigneur pour les lettres des confirmands, car je les considère comme de nouvelles pages de ce livre des Actes des Apôtres en train de s’écrire encore aujourd’hui. Elles sont une des preuves de l’action de l’Esprit Saint, à l’œuvre dans l’Eglise et dans le monde de ce temps. L’Esprit de la Première Pentecôte continue aujourd’hui de souffler et de venir reposer sur les disciples du Christ. Il continue de chasser les craintes et les peurs ; il donne à ceux qui le reçoivent de sortir de leur Cénacle, de parler encore la langue des hommes et des femmes de leur temps, de partir sur des routes nouvelles et jusque-là inconnues pour témoigner du Christ et de son Evangile de Salut.

Viens Esprit Saint sur chacun d’entre nous ; viens nous donner le souffle et la force de ton éternelle jeunesse !

Votre évêque, + Francis BESTION