Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Saint Pardoux

Saint Pardoux de Guéret est né, selon sa Vita, à Sardent  en 658 dans une famille de paysans. Pardoux, ou Pardulphe, devint momentanément aveugle après avoir reçu une branche sur la tête.  Ce choc le transforma moralement et il se fit dès lors remarquer par sa piété et sa charité.  Le comte de Limoges, Lantaire (Lanterius), qui avait décidé de fonder un monastère en un lieu qui lui appartenait, Waractum, ayant entendu parler de Pardoux, lui demanda d’en prendre la tête.  On ignore quelle était la règle qui y était suivie, mais l’hagiographie nous rapporte les miracles qui y furent accomplis par l’intercession du saint homme. 
Pardoux mourut un 6 octobre 737.

Le culte de saint Pardoux se développe à partir du Xe siècle dans le diocèse de Limoges. Il ne figure pas dans le martyrologe romain, mais il est présent dans les plus anciens martyrologes limousins.