Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Visite pastorale de Monseigneur Bestion en Haute-Corrèze

Notre évêque a réservé sa journée du 13 janvier pour effectuer une visite pastorale à Ussel, accompagné de son vicaire général, l'abbé Nicolas Risso.

Il a particulièrement insisté sur  "le maintien des communautés locales, un groupe de paroisses qui forme un ensemble humain suffisamment étoffé où l'Église vit sa mission en proximité avec les gens". « Ces communautés doivent être capables de proposer les trois dimensions de la mission pastorale: catéchèse, célébrations des sacrements et partage fraternel, surtout avec les plus pauvres ». Cette définition était déjà exprimée dans le document d'octobre 2016, intitulé :"Orientations pastorales diocésaines" où il a particulièrement souligné l'importance de ces communautés locales qui ne sont pas « rattachées », (ce terme est beaucoup trop administratif), mais plutôt « en lien » avec Ussel,

D'où l'importance à ses yeux des équipes d'animation pastorales, autrement appelées: "EAP". Ces équipes sont investies d'une triple mission, promouvoir la fraternité, vivre la mission et répondre à l'appel au service de l'Église locale. Le maître mot est avant tout: « inventer ». Non pas reproduire un modèle ancien, mais faire du neuf, renouveler les structures.

Notre évêque nous a mis en garde aussi contre le risque des petits groupes fermés sur eux-mêmes. Il a employé l'expression, « éviter les cercles ». Le but est de responsabiliser les personnes, les engager par des actions concrètes et comme nous le disait l'évêque, « faire preuve de créativité, d'inventivité et surtout ne pas chercher des gens parfaits. »

Il nous a rappelé les quatre expressions, familières au Pape François : accueillir, accompagner, discerner, intégrer, avec comme exigence fondamentale, celle de l'accompagnement de chaque personne en particulier.

 

L'abbé Risso a complété le propos de notre évêque, ajoutant qu'il « fallait mettre dans nos clochers de la qualité, à savoir du pardon, le support mutuel, et se réjouir de la richesse de l'autre ». Sa conclusion a été de rappeler l'importance de la vie spirituelle et de la prière dans ce processus de renouveau de notre Eglise diocésaine.

Pour finir, Monseigneur Bestion a défini trois aspects à mettre rapidement en œuvre :

  •  Favoriser les communautés locales et les équipes d'animation pastorale, en évitant toute centralisation
  •  Ne pas hésiter à consulter les fidèles
  •  Pourquoi n'arrivons-nous pas à appeler? Prions-nous vraiment ?... Cette rencontre s'est déroulée en deux heures, mais aucun des participants n'a trouvé le temps long!

Merci à Monseigneur et à son vicaire général pour l'éclairage qu'ils sont venus nous apporter.

 

Abbé Vincent DAMIAN

Mots-clés associés :
Navigation