Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Vêpres de la Chandeleur

Après des vêpres très recueillies , une vingtaine de jeunes du lycée Bahuet de Brive est allée partager un repas crêpes chez les frères franciscains.

 

Mais, en fait, pourquoi manger des crêpes le jour de la chandeleur ? C’est une tradition bien ancienne qui remonte aux premiers siècles de notre ère : on se servait de la farine excédentaire de ce début d’année pour confectionner des crêpes, symbole de prospérité pour l’année à venir.

Elles étaient sous la forme de galettes, appelées aussi « oublies ». On dit aussi que le pape Gélase Ier, qui avait institué cette fête en 492, avait distribué des crêpes aux pèlerins ou aux pauvres, nombreux à Rome ce jour. Par leur forme ronde, les crêpes rappellent le soleil. En effet, elles annoncent un soleil plus présent, une fois le solstice d’hiver passé, les jours rallongeant depuis Noël. Les crêpes se rapportent à cette lumière, rappelant celle apportée par le Christ venu éclairer et sauver tous les hommes. Une lumière qui ne s’éteint jamais.

Les chandelles portées en procession, lors de la messe du 2 février, ont donné le nom de Chandeleur. Elles rappellent l’accueil fait au Temple par Syméon à l’Enfant Jésus, « lumière pour éclairer les nations ». La chandeleur c'est la fête de la présentation de Jésus au temple.

Emmanuelle Boyer

Navigation