Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Un nouveau délégué régional pour le Secours catholique

Rencontre avec Luc Piochon nouveau délégué du Secours Catholique pour le Limousin
En quelques mots, pourriez-vous vous présenter dans votre parcours professionnel, votre situation familiale ou vos engagements dans l'Eglise ... ?


Je suis originaire de Touraine et j’ai commencé ma vie professionnelle dans l’armée, avant de rejoindre mon père sur l’exploitation agricole familiale. La rencontre de celle qui allait devenir ma femme m’a poussé à changer de projet et nous sommes partis deux ans au Brésil avec la Délégation Catholique pour la Coopération. C’est là que j’ai découvert le milieu associatif en travaillant à l’animation d’une association de petits producteurs agricoles dans le Nordeste, dans la forêt amazonienne dévastée.

Au retour, j’ai été employé par le diocèse de Clermont, dans le cadre de l’aumônerie d’enseignement public, de la JOC puis de la coordination de la Pastorale des Jeunes, mais aussi comme coordinateur de l’association Saint-Austremoine, association qui accompagne les laïcs en mission ecclésiale du diocèse.
Durant ces huit années clermontoises, trois enfants sont venus rejoindre notre fils aîné qui était né au Brésil. Mon engagement dans l’Eglise s’est construit au sein du Diocèse. Je suis très attaché à nos Evêques, successeurs des Apôtres du Christ.

Quels liens aviez-vous avec le Secours Catholique avant votre nomination ? Ou la perception que vous en aviez ?


Pour moi, le Secours Catholique, c’est une organisation, service d’Eglise, qui propose à toutes les bonnes volontés de participer à ce projet enthousiasmant que nous a confié le Pape François : « Unir toute la famille humaine dans la recherche d’un développement durable et intégral, car nous savons que les choses peuvent changer ».
A Clermont-Ferrand j’étais en lien avec l’équipe « Young Caritas », les jeunes du Secours Catholique. Cette proposition est bien construite pour permettre à de nombreux jeunes aux profils différents de participer à un projet commun. J’aimerais que nous arrivions à mettre en place une équipe dans le Limousin.

Qu'est-ce qui motive dans la démarche du Secours Catholique ? Et quelles seront vos priorités ou projets ?


Au Secours Catholique, c’est ensemble que tous, bénévoles, accueillis et salariés, nous travaillons à éveiller chacun à la solidarité. Cette ambition est centrale dans notre projet et elle compte beaucoup pour moi.
L’autre priorité que je me donne est dans l’animation spirituelle de la délégation : chacun peut participer, quelle que soit ses convictions et, en tant que service de l’Eglise Catholique,nous partageons la bonne nouvelle de l’Evangile de manière simple et libre.

 

Propos recueillis par Jean-François Varnoux, délégué épiscopal à l'information du diocèse de Limoges

Mots-clés associés :
Navigation