Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

La Birmanie, Terre de contraste

Le vendredi 2 février 2018 une cinquantaine de personnes, invitées par le CCFD-Terre Solidaire, se sont retrouvées au Centre Culturel et Sportif de Tulle pour assister à une conférence-débat sur "Mieux comprendre la situation en Birmanie", animée par Nicolaas Heeren , chargé de mission Asie au CCFD-Terre Solidaire.

 

Mot d'accueil et remerciements par Anne-Marie Barthoumeyrou :

Anne-Marie remercie la municipalité pour le prêt de la salle, tous les bénévoles qui se sont investis pour la préparation de cette soirée.

Plusieurs raisons ont guidé l'équipe d'animation diocésaine du CCFD-TS pour proposer cette soirée de réflexion autour de la Birmanie :

L'actualité d'abord qui a mis l'accent sur le déplacement forcé des Rohingyas, les conflits ethniques qui agitent ce pays en voie de démocratisation progressive.

L'établissement d'un partenariat ancien , dès 1996 , avec des Associations de la Société civile birmane pour développer la formation de leaders capables de promouvoir la tolérance, la solidarité et le dialogue inter-religieux au niveau national, proposer une agriculture alternative et respectueuse de l'environnement à la monoculture, favoriser la Paix inter ethnique du Myanmar.

Anne-Marie rappelle enfin la nouvelle démarche partenariale du CCFD-TS en région Auvergne-Limousin basée sur la co constuction d'une économie plus juste au service de l'Humain et du Bien Commun.

 

Exposé de Nicolaas Heeren et débat :

Dans un premier temps Nicollaas demande quelle image nous avons de la Birmanie aujourd'hui ?

Puis, à l'aide de photos et de cartes il présente le Myanmar, un pays d'Asie du sud-est où vivent 55 millions d'habitants dont 70% travaillent dans le domaine agricole. Il dresse également un rapide tableau de l'histoire du pays depuis 1947 et le poids de 50 ans de dictature militaire. Même si l'élection d'Aung San Suu Ky en 2015 représente une victoire pour la Démocratie et s'accompagne d'une ouverture de l'économie birmane aux investisseurs occidentaux, l'Armée continue de contrôler la société et l'économie.

Nicolaas explique ensuite la genèse des conflits ethniques mis en lumière par le drame des Rohingyas et la visite du Pape François. L'Armée birmane dès son installation au pouvoir en 1962 a utilisé la "chasse" aux minorités comme système politique de "birmanisation" et imposer le bouddhisme comme religion d'Etat.

A l'aide d'un power point imagé et documenté l'intervenant développe les axes d'intervention des différentes associations partenaires du CCFD-Terre solidaire. L'enjeu prioritaire étant l'éducation à la citoyenneté des jeunes et le développement d'une économie sociale et solidaire.

Il répond enfin aux questions suscitées par cet exposé si documenté et vivant.

Un pot de l’amitié clôt cette soirée chaleureuse et très instructive.

Navigation