Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Journée de la Pastorale de la Santé

Jeudi 8 juin les membres de la Pastorale de la Santé salariés et bénévoles de l’ensemble du diocèse étaient invités à se retrouver le temps d’une journée. Cette journée de rencontre, d’échange et de réflexion se déroula en l’abbaye d’Aubazine. Les soeurs avaient mis à disposition le réfectoire et le scriptorium C’est ainsi qu’une trentaine de personnes se retrouvèrent autour des trois membres de l’équipe d’animation et de Mgr Bestion l’invité d’honneur.

La séance commença par les mots d’accueil pour remercier tous les participants présents, excuser les personnes empêchées et présenter l’organisation de la journée. Pour continuer, Mgr Bestion prit la parole pour rappeler ce qu’est la Pastorale de la Santé, son importance et les directions à suivre pour que cette Pastorale n’oublie personne. La journée était lancée. Au départ il était prévu que le Père Jésuite Christian Vivien intervienne sur le thème de « la spiritualité du grand âge ». Pour des raisons dues à ses responsabilités, il n’a pas pu se rendre disponible comme prévu et il n’à pu prévenir que 15 jours avant. Heureusement Benoît Solignac, délégué adjoint de la Pastorale, a eu la gentillesse de trouver le temps, malgré son travail, de préparer une intervention sur le thème de la fragilité. C’est ainsi qu’en étayant son propos de nombreuses références bibliques il nous parla de la fragilité en faisant un parallèle entre trois fragilités. La fragilité du Christ fait Homme, la fragilité de l’Homme Malade au sens large, mais aussi de la fragilité de l’homme qui prend en charge le Malade. Après cet entretien très riche de par son contenu et la remise en cause d’une vision trop simple « de la personne fragile », un temps de pause était le bien venu. La matinée se termina par la Messe, préparée par les aumôniers, présidée par Mgr Bestion entouré du Père André Bouloc et du Père Jean-François Barlier.

La chaleur ce jour là été telle que, pour le repas, tout le monde se regroupa dans la salle réfectoire. Les aumôniers avaient organisé le repas en demandant aux uns et aux autres d’amener tel ou tel plat. Le temps de repas et toujours un moment très convivial. Chacun, en mangeant de bon appétit malgré la chaleur, échange aussi bien sur sa pratique en Pastorale que sur des sujets de la vie quotidienne. Ce sont ces moments de convivialités qui soudent aussi les membres d’une même équipe, d’une même Pastorale.

L’après-midi se déroula en deux temps. Michel Deloy, délégué diocésain pour la Pastorale des Personnes Handicapées à Bordeaux, nous parla des JMJ de 2016 vécues par et avec les Personnes Handicapées. Son propos permit de comprendre que malgré les difficultés rencontrées, pour les déplacements entre autres, les jeunes personnes handicapées ne gardent à l’esprit que les bons souvenirs et plus particulièrement celui de la proximité du Pape François. Pourtant, comparé à l’Espagne, pays des avant dernières JMJ, la Pologne a bien des progrès à réaliser dans l’accueil des personnes handicapées et même, et surtout, pour celles qui vivent sur place.

Dans un deuxième temps Marie-Claire Tobregas DDPS du diocèse de Limoges et Marie-Pierre Clain présentèrent un diaporama, qu’elles agrémentèrent de commentaires et d’anecdotes pleines d’humour, pour parler du rassemblement des Personnes Handicapées à Lourdes. En effet en septembre 2016 la Pastorale des Personnes Handicapées (PPH) national organisa un rassemblement national à Lourdes. La PPH du diocèse de Tulle ni ayant pas participé, le témoignage de Marie Claire et de Marie Pierre était d’autant plus intéressant qu’il permettait de vivre à postériori cette belle aventure et peut être de créer l’envie de participer à un prochain rassemblement.

Après la remise des cadeaux de remerciement aux conférenciers, la journée se termina par une prière d’action de grâces pour tout ce qui a été donné mais aussi pour nous fortifier face à tout ce qui reste à faire.

Dominique LAMIRAND, Délégué diocésain Pastorale de la Santé

Navigation