Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Formation pour les personnes accompagnant les familles en deuil

Cet après-midi du 26 octobre 2017, nous nous retrouvions près de 60 à la Maison Diocésaine…Beaucoup d’habituels, mais aussi quelques nouveaux et nouvelles, bien nécessaires pour le renouvellement des équipes funérailles !

 

Madame Michelle TONDEUR, du diocèse de Clermont assure depuis de nombreuses années cette formation. Nous avons toujours plaisir à écouter ses interventions claires et pédagogiques accompagnées d’un support audio-visuel, à entendre son expérience et à sentir la foi profonde qui l’anime dans cette mission. Cette formation, dans la suite des précédentes, portait sur les RITES et SYMBOLES, signes du Baptême lors des célébrations d’obsèques.

 

Dans un premier temps, l’intervenante nous demanda, de repérer des rites qui accompagnent notre vie quotidienne. Puis, à partir de là, elle donna quelques éléments anthropologiques concernant le rite, sa fonction, ses règles, son fonctionnement. Bien sûr, les exemples portaient surtout sur les rites de funérailles…

 

Il en fut de même pour les symboles, mais très vite on s’arrêta à regarder les symboles chrétiens : la croix, le poisson, la colombe, l’encens, l’huile, l’eau…et ceux que l’on retrouve dans les sacrements de l’Église. Comme pour les rites, l’intervenante montra les biens fondés de tous ces éléments, en particulier, lors de cérémonies chrétiennes.

 

Les symboles du baptême mis en œuvre aux funérailles furent particulièrement développés :

  • -  La Croix et le signe de Croix
  •  La lumière : cierges ou veilleuses allumées au cierge pascal et placés à côté ou sur le cercueil, rappelant aussi le cierge du baptême : le Christ lumière de nos vies.
  •  Le signe de l’eau : baptême qui nous plonge dans la mort avec Jésus et appelés à ressuscités avec lui. Eau de la bénédiction du cercueil et eau évoquée dans les paroles des chants d’adieu.
  • -l’encens : comme la prière qui monte vers Dieu est encore signe de respect rendu au corps du défunt.

 

Pour chacun de ces symboles, Madame Tondeur ne manquait pas de donner des indications précieuses et concrètes pour une bonne mise en œuvre de ces gestes. Elle y ajouta aussi les signes de la vie : fleurs, les plaques, des objets personnalisés, comme aussi nos attitudes qui peuvent être signes pour tous.

Elle conclut ainsi : « Dans tous les cas, les signes et les gestes sont une réalité qui ouvre sur la liberté d’interprétation de chaque personne… »

Une participante, Sr Alodie

Mots-clés associés :
Navigation